Ils ont la parole : Athina Marmorat, présidente de l'association Rev'Elles

A l'occasion de la journée de la femme, nous vous proposons de rencontrer Athina Marmorat, la fondatrice de l’association Rêv’Elles*, Athina Marmorat lutte contre les discriminations et défend avec conviction l’égalité des chances et l’insertion professionnelle pour les jeunes filles de milieux modestes.

*En 2014, Rêv’Elles a obtenu le Trophée Coup de Cœur des Associations de la Fondation EDF dans la catégorie Lutte contre les discriminations.

Scroll down

Comment est née l’association Rêv’Elles ?
De par mon expérience professionnelle. Je suis consultante et formatrice sur les programmes d’orientation et d’insertion professionnelle pour les jeunes. J’interviens  pour le compte d’associations et de fondations qui travaillent sur le champ de l’égalité et qui ont besoin de concevoir des programmes pour des publics jeunes, qu’ils soient à l’école, éloignés de l’emploi ou décrocheurs du système. Lors de mes interventions en classe, j’ai remarqué à regret que les jeunes filles avaient presque toujours les mêmes ambitions professionnelles. La plupart du temps, elles voulaient devenir puéricultrice ou secrétaire, des métiers référents dans leur milieu social et familial. Parfois, elles citaient des métiers sans en connaître la réalité et le sens, comme chef de produit marketing, juste parce quelles pensaient « que cela faisait bien ». Face à cette situation, j’ai eu envie d’aider ces jeunes filles à voir plus grand, plus loin que leur propre horizon. En 2013, j’ai donc créé l’association Rêv’Elles pour leur donner accès à l’information, leur transmettre l’envie d’étudier tout comme mon père l’a fait avec moi. C’est primordial la transmission et l’encouragement.

Athina Marmorat

Quelles sont les actions de Rêv’Elles auprès de ces jeunes filles ?
Nous essayons de leur offrir d’autres possibilités que celles qu’elles connaissent. Et surtout leur faire comprendre que le choix qu’elles vont faire aujourd’hui en termes d’orientation est bien sûr important, mais ne déterminera pas pour toujours ce qu’elles seront. Nous leur expliquons ce qu’est un parcours professionnel et une évolution de carrière. C’est important de leur faire prendre conscience que tout n’est pas déterminé à vie. Pour cela, nous proposons aux jeunes filles des programmes d’orientation et d’insertion professionnelle innovants. Elles rencontrent des femmes issues du monde de l’entreprise, que nous appelons les “rôles modèles“, avec qui les jeunes filles vont dialoguer sur leurs métiers et parcours. Nous proposons une méthode pédagogique où elles sont actrices de leur formation ; nous travaillons beaucoup sur la connaissance de soi. Et nous leur donnons des outils et des méthodes pour bâtir leur projet professionnel tout en leur faisant découvrir des lieux prestigieux qu’elles n’auraient pas l’opportunité de voir par elles-mêmes.

Quel est votre premier bilan ?
Très positif ! Nous avons des retours très encourageants. Et le fait d’avoir gagné le trophée de la Fondation EDF dans la catégorie Lutte contre les discriminations, nous a permis de nous développer. Nous avons pu prendre des locaux à Paris, Gare du Nord et déployer nos actions. Nous œuvrons sur toute l’Ile-de-France. Sept à huit banlieues sont représentées, avec 70% de jeunes filles dans le 93. Jusqu’ici, nous faisions un programme par an. Grâce à la dotation de la Fondation EDF, nous en prévoyons trois : en février, avril et octobre 2015. Ce sont des formations d’une semaine avec accompagnement individuel ; elles comptent entre 20 à 25 jeunes filles que nous avons identifiées grâce au tissu associatif local œuvrant dans l’accompagnement à la scolarité. Une fois les jeunes filles sélectionnées, nous les accompagnons pendant deux à six mois selon leurs besoins. Cette année nous souhaitons ajouter un programme de mentoring afin de personnaliser les relations entre les jeunes filles et les « rôles modèles ». Nous restons persuadées que le dialogue, l’échange et la transmission des savoirs et des expériences sont la clé d’une orientation professionnelle réussie.

https://www.facebook.com/revellesasso

Du 22 août jusqu'au 3 octobre 2016,
inscrivez-vous aux trophées des associations

La Fondation EDF remet 32 trophées d'un montant
de 400 000 euros aux petites et moyennes associations qui oeuvrent en faveur des jeunes et qui portent des projets dans trois domaines : citoyenneté et éducation, santé et prévention des comportements à risques, solidarités numériques.

S’inscrire
Close