L'institut Télémaque fête ses 10 ans

L'Institut Télémaque fête ses 10 ans le mercredi 9 mars 2016. Depuis quatre ans, la Fondation EDF est à ses côtés pour défendre l’égalité des chances dans l’éducation. Rencontres avec Véronique Ringeissen, salariée d’EDF et Judice Josias, sa filleule de l’Institut Télémaque.

Passer à la suite

Judice, tu es accompagnée depuis que tu es en 5e par Véronique qui est salariée EDF. Qu’est ce cela t’apporte ?
Judice Josias 
: Au départ, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. C’était complètement nouveau. Je ne voyais pas ce que le tutorat allait m’apporter. Et puis, à chaque fois que nous faisons des sorties avec Véronique, je découvre quelque chose que je ne connaissais pas. Et ça, c’est vraiment important car cela m’ouvre les yeux sur des univers que je n’aurais pas connus toute seule.

Véronique, vous suivez Judice depuis quatre ans. Quel retour tirez-vous  de votre expérience avec Télémaque et de votre rencontre avec Judice ?
Véronique Ringeissen 
: Pour moi Télémaque, c’est joindre l’utile à l’agréable.  Parce que le rôle du tuteur c’est de parrainer Judice avec qui je fais des sorties mensuelles, mais c’est aussi de partager et découvrir ensemble des univers que je ne connaissais pas toujours. Nos sorties sont toutes très différentes. La première, nous l’avons réalisée au sommet de l’Arc de Triomphe. En fait le champs est très vaste : nous allons au théâtre, au cinéma, au musée, au concert et même à des tournois d’escrime. Je suis très à l’écoute des envies et besoins de Judice. Par exemple, elle a manifesté le désir d’apprendre la guitare, alors nous sommes allées à un Festival international de guitare. Au delà du fait que le tuteur accompagne son élève dans des sorties extra scolaires, c’est le lien établi avec lui et tous ces moments de partage qui sont essentiels. C’est un accompagnement assez global car Judice a aussi un tuteur scolaire dans son lycée que je rencontre une à deux fois par an pour faire le point.  En fait, je soutiens Judice dans la construction de son projet scolaire mais aussi personnel.

Isabelle Saint-Marc, responsable du développement et des partenariats de l’Institut Télémaque : « Notre but est de donner toutes les chances de réussir aux élèves issus de milieu défavorisé ».

 Isabelle, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Télémaque ?
Isabelle Saint-Marc :
L’Institut Télémaque a été créé en 2005 par le Groupe Kering, ex PPR.  C’est une association qui a pour but d’accompagner des jeunes issus de milieu modeste ou défavorisé, mais qui  réussissent bien scolairement.  Télémaque les accompagne sur une assez longue période, du collège (de la 5e ou 4e)  jusqu’au bac, ou bien du CAP jusqu’au Bac pro.  Notre but est de donner à ces jeunes toutes les chances de réussir comme d’autres enfants de cadres ou d’enseignants, qui évoluent forcement dans des milieux différents. Aujourd’hui nous suivons 350 jeunes en Ile-de-France, Rhône Alpes et dans la région Nord.

 Quels sont les soutiens apportés par la Fondation EDF ?
Isabelle Saint-Marc :
Depuis quatre ans, EDF nous soutient de deux manières : l’entreprise s’engage sur un nombre de tutorats qu’elle souhaite accompagner et mettre en place, et la Fondation EDF nous verse une enveloppe financière. Nos tuteurs sont toujours des salariés des entreprises avec qui nous sommes partenaires. Leur accompagnement va au delà de l’accompagnement scolaire. Leur rôle est très important. En fait,  les tuteurs sont présents à la fois pour donner confiance et soutenir les jeunes sur l’aspect scolaire mais  aussi  pour leur faire découvrir des univers qui leur étaient encore inconnus. L’accompagnement est une véritable ouverture d’esprit.

Pour en savoir plus : institut-telemaque.org