La Fondation EDF se mobilise pour le Vanuatu

Le cyclone Pam a frappé le Vanuatu le vendredi 13 mars dernier. 166 000 personnes, soit plus de la moitié de la population du pays, ont été touchées par cette tempête de catégorie 5, sur une échelle de 5. Dès les premiers instants, la Fondation EDF s’est mobilisée aux côtés du Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et du Développement international pour étudier, en lien avec les autorités françaises, les différentes options d'intervention. Très vite, la Fondation a décidé d’envoyer sur place une équipe de salariés volontaires, dans le cadre de son programme d’intervention humanitaire.

Scroll down

Ce sont quatre volontaires, dont deux d’ERDF, qui sont arrivés au Vanuatu le samedi 28 mars. A la demande des autorités internationales et locales, ils se sont rendus sur l’île de Tanna, dans le sud de l’archipel où les dégâts sont les plus importants. C’est là qu’ils ont pu récupérer leur matériel : groupes électrogènes, câbles, lampes, matériel photovoltaïque…
Les besoins des populations touchées par cette catastrophe sont, à Tanna, considérables dans tous les domaines : accès à l'eau, éclairage de lieux et bâtiments publics, écoles, centres de santé, relais téléphoniques… Les interventions de la Fondation ont vocation à appuyer les demandes des ONG présentes sur place pour faciliter leur travail sur le terrain. Une vingtaine de groupes électrogènes seront ainsi mis en service au cours de cette mission d’urgence de 15 jours.

Vanuatu

Actuellement, les équipes interviennent dans le village de Loanatom, l’un des plus touchés par le cyclone. Les toitures des bâtiments ont été arrachées et les habitations les plus vulnérables détruites par des vents de plus de 340km/h. En l’absence d’électricité, les conditions sanitaires du village se sont très rapidement détériorées. Deux groupes électrogènes sont en cours d’installation pour permettre la mise en service des pompes électriques assurant l'accès à l'eau, l’éclairage de l’école (accueillant 200 élèves dont 160 internes) et des bâtiments.

A partir de mercredi, les équipes de la Fondation se rendront sur la côte Est de l’île pour rejoindre l’association Solidarité Tanna et mettre en service les six groupes électrogènes destinés aux centres de santé de Port Resolution et Imaki, à l'hôpital de White Sands, à l'école primaire de Manuapen (250 élèves) et à celle d'Imaki, au collège de Lowiepeng (300 élèves).

Déchargement du matériel à Tanna

La Fondation EDF met à la disposition de la Croix Rouge et de Télécoms sans Frontières des groupes électrogènes. Elle avait déjà fourni des kits solaires pour les besoins d'intervention d'urgence de Télécoms sans Frontières lors des tous premiers jours suivant le cyclone. Elle apporte aussi un soutien financier pour l'intervention d'Electriciens sans frontières à Port Vila.

C'est la deuxième fois que la Fondation EDF est confrontée à une situation d'urgence. En novembre 2013, à l'occasion du Typhon Hayan aux Philippines, elle avait débloqué de manière exceptionnelle la somme de 100 000 euros pour aider Solidarités International et Electriciens sans frontières sur le terrain. Cette fois-ci, et pour la première fois, la Fondation EDF envoie une équipe de volontaires, salariés du groupe, sur le terrain pour accompagner les ONG et les acteurs locaux et répondre aux besoins issus de cette catastrophe climatique d’envergure.

Du 22 août jusqu'au 3 octobre 2016,
inscrivez-vous aux trophées des associations

La Fondation EDF remet 32 trophées d'un montant
de 400 000 euros aux petites et moyennes associations qui oeuvrent en faveur des jeunes et qui portent des projets dans trois domaines : citoyenneté et éducation, santé et prévention des comportements à risques, solidarités numériques.

S’inscrire
Close