La Fondation restaure des instruments de musique du musée EDF Electropolis pour la Biennale de Venise

Le Musée EDF Electropolis à Mulhouse est le plus important musée européen consacré à l’électricité. Sa collection comprend des instruments de musique électriques et électroniques. Plusieurs d’entre eux ont été présentés dans l’exposition Electrosound, du Lab au Dancefloor à l’Espace Fondation EDF en 2016 et repéré à cette occasion par l’équipe de Xavier Veilhan. Un ensemble d’instruments authentiques et en fonctionnement, restaurés grâce à un mécénat de la Fondation EDF, sont mis à la disposition dans l’œuvre de l'artiste à la 57e Biennale d'art de Venise. 

Passer à la suite

« J’imagine un environnement total : une installation immersive renvoyant à l’univers du studio d’enregistrement (...). Des musiciens de tous horizons sont conviés à activer cette sculpture-studio d’enregistrement qui devient alors le support de leurs créations pendant les sept mois de la Biennale. Le pavillon opère une fusion entre arts visuels et musique (...) »

—Xavier Veilhan

 

 

Le Pavillon français de la Biennale de Venise 2017 est transformé par Xavier Veilhan en un dispositif musical dans lequel des musiciens professionnels du monde entier, invités par l’artiste et les commissaires du pavillon, Christian Marclay et Lionel Bovier, interviennent pendant toute la durée de la manifestation. 

Dans cette installation immersive qui efface la lisibilité architecturale du Pavillon français (dessiné en 1912 par l’ingénieur vénitien Faust Finzi), sols, murs et plafonds s’entrechoquent et forment un paysage de bois et de tissus abritant un studio d’enregistrement opérationnel. De multiples instruments, intégrés au sein de la construction, permettent à des musiciens d’horizons et registres divers (du classique à l’électronique, en passant par la nouvelle musique de composition et le folklore) de travailler sur place, individuellement ou en collaboration. La présence d’ingénieurs du son et un riche programme d’invitations leur assurent la possibilité d’expérimenter la matière sonore, tout en les incitant à des croisements inattendus. Les visiteurs ne sont pas conviés à assister à des concerts, mais à écouter, regarder et devenir les témoins d’un matériel sonore en formation. Une application diffuse en direct le flux sonore du pavillon.

 

Biennale d'art de Venise - du 13 mai au 26 novembre 2017
Pavillon Français