Pour les journées du patrimoine, rendez-vous au camp des Milles !

Les événements tragiques de 2015 sur fond de crispations identitaires, crises sociale, morale et économique, nous rappellent que l’engrenage des intolérances persiste aujourd’hui et menace à nouveau le vivre-ensemble. Face à la montée des extrémismes, des racismes, de l’antisémitisme et des discriminations, la Fondation Groupe EDF a décidé d’agir , depuis deux ans, avec Site-mémorial du Camp des Milles pour œuvrer, en faveur de la tolérance et du respect de l’autre. Les journées mondiales du patrimoine, les 17 et 18 septembre,  sont consacrées au thème : patrimoine et citoyenneté. L'occasion de mettre en avant l'action du camp des Milles
Scroll down

« L'histoire du Camp des Milles est très instructive car elle témoigne de l'engrenage des intolérances successives, xénophobe, idéologique et antisémite qui conduisit à la déportation de plus de 2 000 hommes, femmes et enfants juifs depuis le Camp des Milles vers le Camp d'extermination d'Auschwitz, via Drancy et Rivesaltes.  Ces personnes faisaient partie des 10 000 Juifs de la zone dite "libre", qui, avant même l'occupation de cette zone, ont été livrés aux nazis par le gouvernement de Vichy, puis assassinés dans le cadre de la "Solution finale", raconte Cyprien Fonvielle, son directeur.

Ouvert en septembre 1939 au sein d'une tuilerie située entre Aix-en-Provence et Marseille, le Camp des Milles connut un peu plus de trois ans d'activité et vit passer des internés originaires de 38 pays, parmi lesquels de nombreux artistes et intellectuels. Réfugiée en France, la plupart fuyait le totalitarisme, le fanatisme et les persécutions en Europe.

Transformé depuis 2012, grâce à un combat de 30 ans porté par la société civile, en Musée d’Histoire et des Sciences de l’Homme, le lieu , à partir de son histoire, fait un « pari fou » : que l’Homme apprenne de son passé. Et c'est là tout son intérêt, toute son originalité. C'est un lieu où l'on se parle, où l'on s'écoute aussi. Un lieu où l'on s'appuie sur l'histoire pour comprendre le présent.

Le Camp des Milles a ainsi pour ambition de "déconstruire les préjugés, les stéréotypes, car comme l’affirme Cyprien Fonvielle « tout part de là ».

"Il est primordial de créer le questionnement : Comment cela s’est passé. Que ferions-nous demain si…? Insister sur les valeurs de la République, la fragilité d’une démocratie et la nécessité pour chacun d’agir pour le vivre-ensemble", afin de faire des visiteurs, des citoyens vigilants. 
Conçu principalement pour les jeunes, les visites scolaires se sont significativement accrues depuis un an, grâce à des dispositifs pédagogiques offrant des actions éducatives innovantes.

À ce titre, et afin d’agir auprès du plus grand nombre, le Camp des Milles mène au quotidien, dans le cadre de ses missions inscrites dans la politique de la ville, des actions destinées à sensibiliser les jeunes en zones prioritaires aux conséquences  des discriminations, des racismes et de l’antisémitisme afin qu’ils puissent agir dans leur quotidien.

Le soutien de la Fondation Groupe EDF a été primordial pour mener à bien ces actions.

Ainsi, au delà des visites du Site-mémorial, celui-ci mène désormais des actions « hors les murs » pour travailler avec ces jeunes, leurs parents et leurs éducateurs et préparer leur visite sur le site. A l'issue de celle-ci, les médiateurs retournent dans les quartiers concernés pour prolonger la réflexion.
C’est un des engagements forts de la Fondation Groupe EDF, car comme l’affirme Hugues Renson, Délégué Général de la Fondation Groupe EDF « "l’Histoire nous éclaire et nous permet de comprendre le présent. Et il est aujourd’hui urgent d’agir. »

Témoignage de Catherine Cutivet, salariée EDF et marraine du projet pour la Fondation EDF

"J’ai l’honneur et le plaisir d’être la marraine de ce projet et ainsi d’être le lien entre la Fondation Groupe EDF et le Site Mémorial du Camp des Milles.

J'ai donc pu participer à une des actions soutenues en avril dernier. J’ai rejoint un groupe composé d’une vingtaine d’enfants et d’une dizaine d’adultes, originaires des Quartiers Nord de Marseille. Ensemble nous avons cheminé sur le site à la découverte des lieux, des grandes dates et de l’histoire de ce bâtiment. Pour cela, nous étions accompagnés de José Gomez dit « Pépé », médiateur au Camp des Milles. J’ai appris au cours de cette rencontre que son embauche a été facilitée par le soutien financier de la Fondation Groupe EDF, ce qui donna à ma présence encore plus de sens. A travers les affiches, photos, écrits, chacun s'est rendu compte de la portée de l’Histoire, de notre Histoire commune même si nos origines sont diverses. Au-delà du lieu, à visiter absolument si vous passez en Provence, cette expérience est riche de rencontres, d’ouverture et de chaleur humaine. Une illustration des valeurs portées par la Fondation Groupe EDF."

en savoir plus sur le camp des Milles

Du 22 août jusqu'au 3 octobre 2016,
inscrivez-vous aux trophées des associations

La Fondation EDF remet 32 trophées d'un montant
de 400 000 euros aux petites et moyennes associations qui oeuvrent en faveur des jeunes et qui portent des projets dans trois domaines : citoyenneté et éducation, santé et prévention des comportements à risques, solidarités numériques.

S’inscrire
Close