Un traitement personnalisé pour chaque cancer

A l'institut Curie, le Docteur Christophe Le Tourneau et son équipe travaillent sur une nouvelle approche, appelée Projet Shiva, pour soigner les cancers. Derrière ce terme mystérieux, il s'agit de proposer à chaque patient une thérapie ciblée réalisée en fonction de la nature de la tumeur et non plus de l'organe touché.

Scroll down

Projet Shiva - Institut Curie

C'est à la fois une approche innovante et une première mondiale.
Ce projet ambitionne de trouver de nouvelles formes de traitements face au cancer en soignant la tumeur selon sa nature et non plus en fonction de sa localisation.

« Avec les progrès de la technique et de la recherche, nous pouvons faire des analyses rapides et pas chères pour connaître le profil biologique d'une tumeur chez un patient. C'est ce qui change tout. Ainsi, il est possible d'identifier certaines anomalies et de prévoir un traitement parfaitement personnalisé. Nous avons par exemple, déjà soigné un cancer du col de l'utérus avec des médicaments contre le cancer du poumon, car nous avions mis en évidence le même type d'anomalies », détaille Christophe Le Tourneau, oncologue médical à l'institut Curie et coordinateur de cet essai de nouvelle génération.

Projet Shiva - Institut Curie

L'idée est donc, pour chaque tumeur, d'identifier sa « signature génétique », une sorte de code barre dont la lecture informerait instantanément le médecin sur le traitement disponible et le plus adapté à son patient. Contrairement aux chimiothérapies classiques qui agissent même sur les cellules saines – d’où les effets secondaires comme la perte de cheveux ou les nausées –, les thérapies ciblées proposées aux patients, reconnaissent spécifiquement l’anomalie présente sur les cellules tumorales. Au total, la recherche d'une quarantaine d'anomalies moléculaires sera réalisée dans les prélèvements de patients. « Environ 20% d'entre eux devraient être porteurs d'une anomalie pour laquelle on possède une solution de traitement » précise le docteur Le Tourneau. Pour l'instant, seules 11 thérapies ciblées différentes sont sur le marché. Mais, cela devrait changer puisque plusieurs centaines sont actuellement en cours de développement à l'Institut Curie ainsi que dans les laboratoires du monde entier. « Au final, notre projet est une enquête minutieuse sur la tumeur d'un patient en vue d'un traitement personnalisé », ajoute Le Tourneau.

La cancérologie de demain

Au total, 1000 patients seront testés. À chaque fois deux groupes de 100 personnes seront constitués par tirage au sort. L'un recevant un traitement conventionnel, l'autre bénéficiant d'une des onze thérapies ciblées selon le profil biologique. Le recrutement s'effectuera sur la base du volontariat dans les 6 centres de lutte contre le cancer partenaire (Centre Léon Bérard à Lyon, Institut de Cancérologie de l'Ouest René Gauducheau à Nantes, Institut Paoli Calmettes à Marseille, Centre Georges-François Leclerc à Dijon, Institut Claudius Régaud à Toulouse et le Centre Alexis Vautrin à Nancy). « Nous avons beaucoup de candidats, car pour les malades le seul risque, est qu'il ne se passe rien », explique Christophe Le Tourneau.

C'est donc bien de cancérologie de demain dont il s'agit. Le docteur Le Tourneau : « Nous n'en sommes qu'au début de ce type de recherche. Les moyens d'étudier les molécules cancéreuses se démocratisent et on peut aujourd'hui effectuer, grâce à l'expertise des bio-informaticiens, des analyses rapides et pas chères. Cela nous ouvre tout un champ de recherche. Beaucoup de centres à travers le monde travaillent également sur les thérapies ciblées, mais nous avons la chance d'avoir une équipe de 10 personnes à temps plein : biologistes, chercheurs, bio-informaticiens, médecins. C'est cette approche transversale qui fait de nous des précurseurs ».

Du 22 août jusqu'au 3 octobre 2016,
inscrivez-vous aux trophées des associations

La Fondation EDF remet 32 trophées d'un montant
de 400 000 euros aux petites et moyennes associations qui oeuvrent en faveur des jeunes et qui portent des projets dans trois domaines : citoyenneté et éducation, santé et prévention des comportements à risques, solidarités numériques.

S’inscrire
Close