Une formation photovoltaïque pour reconstruire Haïti

EDF HELP s'engage au côté de l'école professionnelle Saint-Joseph artisan de Port-au-Prince à Haïti, pour la reconstruction de l'île. L'idée est d'offrir aux Haïtiens une formation reconnue professionnellement autour de la technologie photovoltaïque. Cette action s'inscrit dans une logique d'aide à long terme permettant à la population locale d'assumer son propre développement.

Scroll down

Autour de la technologie photovoltaïque

Depuis le tremblement de terre de 2010, Haïti est à reconstruire. Les dons internationaux ont permis d'apporter une aide immédiate à une population particulièrement démunie, mais une fois cette première phase d'urgence passée il faut penser à de nouveaux projets sur le long terme.

C'est là qu'intervient François de Saint-Blanquat : « Rapidement après la catastrophe, il m'a paru indispensable de travailler à la reconstruction du pays et donc de former la population. Nous avons donc créé une école de formation professionnelle où l'on forme des électriciens, des maçons, des plombiers, des informaticiens... »

Autour de la technologie photovoltaïque

C'est ainsi qu'après avoir réussi à lever les fonds suffisants, François de Saint-Blanquat a organisé sa première rentrée à l'école Saint-Joseph artisan en janvier 2013 dans la capitale Port-au-Prince. Ils étaient 70 élèves a entamer une formation au sein de cet établissement.

Après plus de 1000 h de cours, ils ne furent que 30 à être reçus. « Nos élèves ont entre 18 et 24 ans. L'idée, c'est vraiment de leur permettre de trouver un travail et ainsi qu'ils puissent gagner leur vie. Nous avons 4 enseignants, deux Belges et deux Haïtiens et nos diplômes sont reconnus au niveau national », détaille le directeur. Des doubles formations seront aussi assurées : électricité-plomberie d’une part et électricité-réfrigération, d’autre part.

Cette initiative a retenu l’attention d'EDF HELP qui a décidé de financer un nouveau projet de formation à la filière photovoltaïque. « Au niveau de l'ensoleillement, Haïti dispose d'une situation extrêmement favorable. Aujourd'hui, des panneaux solaires sont installés un peu partout sur l'île. Il est donc indispensable de former des gens compétents sur place,  dans cette filière. Nous commencerons la formation en 2014, le temps que les élèves se forment déjà aux questions d'électricité de base », explique de Saint-Blanquat.

L'école professionnelle Saint-Joseph artisan va donc disposer d'équipements supplémentaires et de l'expertise de professionnels d'EDF pour permettre le meilleur apprentissage des techniques photovoltaïques. L'ambition de cette école va également au-delà et elle espère permettre à des Haïtiens de devenir à leur tour des formateurs en électricité solaire. « Nous avons cette volonté. C'est la raison même des donateurs, aider les gens à s'en sortir, mais surtout éduquer dans le temps en ayant une vision de la formation sur le long terme, pour rendre les Haïtiens autonomes en leur donnant les moyens de prendre la suite », insiste le porteur du projet.

À terme, l'école professionnelle envisage de développer une activité d'entreprise photovoltaïque (chantiers-école) pour alimenter son budget de fonctionnement. EDF HELP interviendra donc tant pour la mise en place de ce cursus de formation que pour garantir une alimentation électrique de qualité (par toiture photovoltaïque) pour pallier les défaillances du réseau local. François de Saint-Blanquat : « dans notre enseignement, nous insistons également sur la notion d'éthique pour permettre à l’élève d’exercer son métier dans un esprit de respect de soi-même, de son environnement humain et en particulier des plus défavorisés, et enfin de son environnement naturel. Pour nous, c'est une part prépondérante de notre travail : préparer le meilleur avenir possible pour Haïti ».

© James G. Pinsky - commons wikimedia

Du 22 août jusqu'au 3 octobre 2016,
inscrivez-vous aux trophées des associations

La Fondation EDF remet 32 trophées d'un montant
de 400 000 euros aux petites et moyennes associations qui oeuvrent en faveur des jeunes et qui portent des projets dans trois domaines : citoyenneté et éducation, santé et prévention des comportements à risques, solidarités numériques.

S’inscrire
Close