#StreetArt, l'innovation au coeur d'un mouvement

Une exposition pour découvrir les nouveaux usages, les nouveaux codes et nouvelles pratiques et s’intéresser aux formes que pourrait prendre le Street Art demain.

Scroll down

Qu’ils soient déjà stars ou encore inconnus du grand public, qu’ils se nomment Shepard Fairey, JR, Zevs, Mark Jenkins, Vhils et Isaac Cordal, ou encore Sweza, Rezine, Patrick Suchet et Antonin Fourneau, ils réinventent à leur manière le STREET ART. Tous utilisent, en plus de leur bombes, pochoirs et pinceaux, des stylets et caméras numériques, des vidéos projecteurs, traceurs et QR codes pour créer des œuvres hybrides qui s’exposent dans le paysage urbain comme sur les smartphones, ordinateurs et autres tablettes. Présentée à partir du 4 octobre à l’Espace Fondation EDF, l’exposition #StreetArt, L’innovation au cœur d’un mouvement rend hommage à ces artistes et présente un panorama inédit des nouvelles pratiques que sont le graffiti 2.0, le light painting, le street mapping ou l’anamorphose, tout en replaçant ces propositions actuelles dans le contexte historique de la discipline.

De la bombe au QR code

L’exposition propose un panorama historique du Street Art depuis ses origines jusqu’aux années 2000. Documents d’archives, photographies, magazines, affiches de propagande sont autant de supports présentés pour expliquer l’évolution de ce mouvement artistique. Ponctué par les avancées technologiques, de l’invention des premières bombes de peinture à l’utilisation de l’extincteur, en passant par la numérisation des documents et l’arrivée du web, les artistes n’ont cessé de faire évoluer la discipline pendant les 45 dernières années. Innovant toujours, ils ont réinventé les codes du Street Art en proposant de nouvelles formes d’expression, enrichissant constamment l’interaction avec le public. L’exposition se propose ensuite de faire un point sur les nouveaux modes d’expression dans notre environnement extérieur. La photographie, les applications smartphones, l’interactivité, le mapping ne sont que les quelques nouveaux outils qui ont réinventé le Street Art.

De la bombe au QR code

Street Art 2.0

Les visiteurs peuvent alors découvrir le travail de sculpture d’Isaac Cordal  associée à la vision du collectif Bento pour une redécouverte de la ville... Une anamorphose du collectif italien Truly, ainsi que des surprises visuelles inventées par Zeus, seront également installées au sein de l’Espace de la Fondation. L’univers de Slinkashu, avec ses œuvres à l’échelle microscopique, fera face au cloud tagging, œuvres gigantesques de Ron English réalisées dans le ciel de New York. Le parcours des deux géants de la discipline, JR et Shephard Fairey sera mis en perspective pour comprendre comment ils ont réussi à dialoguer avec le monde. Forcément interactive, l’exposition #StreetArt est l’occasion pour les visiteurs de s’essayer personnellement à la discipline. Trois œuvres-ateliers seront en libre accès. Le public pourra alors expérimenter le light graff, tagger ou calligraphier ses envies sur le mur Water Light Graffiti d’Antonin Fourneau ou réaliser sa première fresque sur un train virtuel grâce à Picturae, application numérique parfaite, entre écran et lumières, créé par Patrick Suchet.

Un catalogue d'exposition numérique

Espace Fondation EDF - 6, rue Récamier 75007 Paris.

Du mardi au dimanche de 12h à 19h (sauf jours fériés)

Le mercredi 31 décembre 2014, l'Espace est ouvert de 12h à 17h.

Entrée libre

Exposition présentée du 5 octobre 2014 au 1er mars 2015

Conférence "Street Art : porte d'entrée de l'art pour tous" le 17 février à 19h - salle du 2° étage

Inscritption : http://fondation-edf.eventbrite.fr

Du 22 août jusqu'au 3 octobre 2016,
inscrivez-vous aux trophées des associations

La Fondation EDF remet 32 trophées d'un montant
de 400 000 euros aux petites et moyennes associations qui oeuvrent en faveur des jeunes et qui portent des projets dans trois domaines : citoyenneté et éducation, santé et prévention des comportements à risques, solidarités numériques.

S’inscrire
Close