Accompagner pour émanciper Rêv’elles

« Mieux se connaître, découvrir le monde de l’entreprise et construire un véritable projet professionnel sans limiter ses perspectives. »

Assia Berkani & Sine Meigney, Rêv’elles

Assia Berkani & Sine Meigney

Elle est élève de 1ère S

Il est responsable Programmes Rêv’elles

 

Quelle est la proposition que Rêv’elles fait aux jeunes filles ?

Sine Meigney : l’association Rêv’elles aide les jeunes filles issues de quartiers défavorisés à s’affranchir des croyances limitantes qui trop souvent les freinent dans la construction d’un projet professionnel. Dans le cadre des parcours que nous leur proposons, elles apprennent à mieux se connaître et découvrent l’entreprise, aux côtés de femmes engagées qui leur parlent de leur métier. Notre objectif : leur ouvrir le champ des possibles.

 

Assia Berkani : le parcours Rêv’elles a changé ma vision des choses. J’ai particulièrement apprécié la journée passée chez EDF à La Défense, pendant laquelle j’ai réalisé qu’il existait un nombre incroyable de métiers dans une même entreprise, mais aussi que les femmes pouvaient exercer des professions techniques, au même titre que les hommes.

 

Comment Rêv’elles aide-t-elle concrètement ces jeunes filles ?

Assia Berkani : avec les ateliers Rêv’elles, au contact des coachs, j’ai pris confiance en moi. Aujourd’hui, je n’ai plus peur d’aller vers les gens ni de m’exprimer en public. J’ai aussi affiné mon projet et je m’oriente vers des études d’ingénieure en chimie ou en biomédical. Je sais désormais que tout est possible pour qui s’en donne les moyens.

Sine Meigney : au-delà du parcours Rêv’elles, qui dure cinq jours et comporte des ateliers, des visites en entreprise et un passage devant jury pour « pitcher » son projet professionnel, l’association assure désormais un suivi sur l’année n+1, organise des forums dédiés aux femmes dans les filières technologiques et vient de créer son réseau d’anciennes, afin que l’accompagnement débouche sur la création d’une authentique communauté.