La culture scientifique à portée de tous

Soutenu par la Fondation Groupe EDF, le programme SchooLab a été conçu pour sensibiliser les collégiens et lycéens au monde des sciences en leur permettant de participer, le temps d’une année scolaire, à un projet de classe organisé autour des thématiques scientifiques capitales. Aourell Lanfrey, chargée de mission Education en sciences à la Rotonde, nous présente ce nouveau dispositif d’éducation citoyenne.

Des jeunes découvrent les projets

 

Éveiller la curiosité pour les sciences

Fondée en 1999, La Rotonde est un centre de culture scientifique technique et industrielle installé au cœur de l’École des Mines de Saint-Étienne. Conçu comme un espace ouvert sur le monde, ce lieu permet au grand public de découvrir et de s’approprier l’univers, parfois exigeant, souvent ludique et toujours passionnant, des sciences.

La Rotonde s’est donnée pour mission d’aller au-devant des publics, notamment dans les quartiers défavorisés. « Nous avons développé de nombreux dispositifs d’accompagnement aux sciences » nous confie Aourell Lanfrey. « Toutefois, la majorité de nos actions étaient tournées vers le primaire et la maternelle et nous n’avions pas de programme dédié aux publics des collèges et lycées ». Ainsi est né SchooLab, un programme déployé auprès des adolescents, un des publics les plus difficiles à toucher. « Les plus petits sont émerveillés par tout. Les collégiens et encore plus les lycéens sont plus réfractaires et il est plus difficile de susciter leur intérêt ».

Place aux expériences

 

Le SchooLab : comment ça marche ?

Le SchooLab propose, depuis deux ans, plusieurs parcours scientifiques aux établissements scolaires, et d’abord à ceux du réseau d’éducation prioritaire. Le dispositif a accueilli, en 2019, 16 classes (collège et lycée), soit environ 450 élèves. Les élèves sont invités à monter un projet de classe en accord avec les différentes thématiques retenues par La Rotonde. Ils sont épaulés par une quarantaine d’étudiants volontaires de l’Université Jean Monnet et de l’École des Mines de Saint-Étienne.

Le 16 mai dernier, l’ensemble des élèves et leurs enseignants se sont réunis à l’École des Mines pour restituer l’année scientifique vécue et présenter leurs travaux. « Chaque classe a pu présenter son projet. On laisse la liberté à chaque classe de s’organiser comme elle le souhaite sachant que les élèves disposent de 15 minutes pour restituer leurs travaux ». Aourell Lanfrey précise que « le but n’est évidemment pas de mettre les élèves en difficulté. Ils ne sont pas notés. La journée est placée sous le signe du plaisir et de la curiosité ».

Présentation du projet d'un candidat

 

Participer à l’évolution de la société

Fort de son succès, le programme SchooLab a été reconduit. L’appel à participation sera lancé plus tard au mois de juin. Pour cette prochaine édition, la Rotonde a choisi plusieurs thématiques. Au programme : des capteurs de ruches connectées, l’environnement dans l’Antarctique, l’intelligence artificielle, la santé des végétaux… et l’énergie… « Pour cette nouvelle édition, nous prévoyons de mettre à profit notre relation avec EDF pour monter un parcours autour des énergies. S’adressant en priorité aux collégiens, le parcours a pour objectif de sensibiliser les élèves aux nouveaux enjeux énergétiques ».

« Il est peut-être encore trop tôt pour affirmer que le programme a permis de faire naître des vocations chez les élèves » avoue Aourell Lanfrey. « Cependant, les enseignants interrogés ont confirmé que le programme avait permis, non seulement d’enrichir les élèves humainement et socialement, mais également de générer un travail d’équipe au sein des classes ». 

Confrontés, de manière ludique et participative, aux grands enjeux scientifiques de notre époque, les élèves apprennent à exercer un regard critique sur les sciences et participent ainsi à l’évolution de la société. Or, éveiller la curiosité du grand public et faire émerger une culture des sciences est devenu primordial dans un monde de plus en plus complexe.