Les énergies renouvelables au service de l’économie rurale malienne

Présentation
Au sud-est du Mali, la commune rurale enclavée de Konséguéla (30 000 habitants) subit de plein fouet la hausse du prix du gasoil, seule énergie disponible pour les activités productives. Mobilisés pour réduire leur dépendance au gasoil, les habitants se sont ainsi engagés depuis 2008, dans la production locale d’agrocarburants et projettent aujourd’hui, avec l’appui de la mairie, de l’ONG locale AMEDD et du GERES, la mise en place d’une micro zone d’activité électrifiée (ZAE) destinée à leurs Très Petites Entreprises (TPE).

La ZAE de Konséguéla sera alimentée par un système d’électrification hybride solaire photovoltaïque / thermique.
L’alimentation solaire s’appuie sur une irradiation importante (12°24’03”N ; 5°52’53”O) de 5 580 Wh/m²/jour en moyenne à 16° d’inclinaison (min = 4 550 Wh/m²/jour ; max = 6 260 Wh/m²/jour).
Le groupe électrogène fonctionne avec de l’HVP - Huile Végétale Pure de Jatropha (production de 10 l/h), agrocarburant paysan produit dans la commune.

La ZAE prévoit 3 espaces reliés par un réseau électrique et abritant respectivement:
1. la production d’électricité,
2. les artisans nécessitant des machines (soudure, extraction d’huile végétale carburant, mouture de céréales) avec des hangars et magasins à la location.
3. les opérateurs de services (recharge téléphones, tailleurs, réfrigération, TIC, restauration) locataires de boutiques.

Ainsi, la ZAE concentre deux types d’usages électriques : des appels de faible puissance en diurne ou nocturne pour les activités de service, et des appels de « forte » puissance en diurne (de l’ordre de quelques kW chacune) pour les activités d’artisanat.

Avec une capacité d’environ 70 kWh/j, elle pourra accueillir au moins 15 TPE locales, qui paieront leur électricité.
Le choix des compteurs et du type de facturation n’est pas à ce stade finalisé, de même que le dimensionnement précis de chaque équipement. Cela pourrait faire l’objet d’une première mission d’expertise d’EDF HELP, l’enjeu étant de limiter au maximum le parc de batteries, et d’utiliser chaque énergie dans sa plage de fonctionnement optimale. L’équipe dispose d’ores et déjà de modélisations de courbes de charge pour chaque type d’acteurs pré-identifiés (cf.bénéficiaires)

Ce projet pilote, si probant, pourrait constituer, pour les opérateurs d’électrification rurale, une solution technique innovante leur permettant d’intégrer une clientèle productive diffuse et aux besoins diversifiés, dans les mini réseaux décentralisés.

Contacter cette association

GEREs Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités
2 Cours Foch
-
13400 - Aubagne
Téléphone
00 223 91 21 26 17
-
Mail
g.gailly [at] geres.eu