Inclusion

Les missions sur le terrain de mécénat de compétences à l’international reprennent !

Inauguration de l'alimentation en électricité d'un centre de santé au Cameroun

Après un temps d’arrêt en raison de la crise de la Covid19, depuis juillet, les déplacements à l’étranger pour des missions de mécénat de compétences à l’international avec la Fondation groupe EDF ont repris. Retour sur les actions menées en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Cameroun.

Une mobilisation même à distance

Malgré la crise Covid19, la Fondation groupe EDF a continué de mener des actions de mécénat de compétences à l’international à distance avec l’aide d’associations et de salariés du groupe EDF, permettant ainsi aux populations de bénéficier rapidement de l’énergie nécessaire pour l’amélioration des conditions sanitaires, l’accès aux soins, à l’éducation et à l’eau, permettre le développement d’activités génératrices de revenus.  « Je connaissais les gens sur place et je savais sur qui m’appuyer. Je n’aurai jamais pu mener à bien le projet sans une personne de confiance sur place. Le professeur d’électricité du Centre est devenu mes yeux. Je lui ai demandé de m’envoyer chaque jour des photos et des vidéos, ce qui m’a permis de suivre le chantier, de corriger quelques erreurs » comme le témoignait récemment Pierre Clément, salarié du Groupe.

Mais, ce fonctionnement à distance n’a été possible que pour la moitié des projets environ. Selon Ingrid Ruyant, Responsable des opérations à la Fondation « Pour certains projets, il a fallu retarder la réalisation ou reporter l’instruction, les conditions n’étant pas réunies pour le faire à distance  du fait de moyens de communication insuffisants, d’entreprise prestataire non éprouvée, de restrictions de circulation au sein même du pays, d’associations rendues indisponibles par la crise, etc. » ​​​​​​​

La reprise des missions sur le terrain

Avec l’amélioration des conditions sanitaires, les missions sur le terrain ont pu reprendre dès cet été. Pour Ingrid, « c’est un vrai soulagement de reprendre la route et faire avancer des projets bloqués depuis quelques mois ! Les réceptions de ces chantiers menés pendant la crise sanitaire ont aussi permis de relever quelques écarts qui devront vite être corrigés. Et de nouvelles instructions vont permettre de valider de nouveaux projets, avec de nouvelles associations. »

Rodolphe et Ingrid en route vers leur mission au Cameroun

Avec l’amélioration des conditions sanitaires, les missions sur le terrain ont pu reprendre dès cet été. Pour Ingrid, « c’est un vrai soulagement de reprendre la route et faire avancer des projets bloqués depuis quelques mois ! Les réceptions de ces chantiers menés pendant la crise sanitaire ont aussi permis de relever quelques écarts qui devront vite être corrigés. Et de nouvelles instructions vont permettre de valider de nouveaux projets, avec de nouvelles associations. »

Des projets d’instruction sur le terrain en Côte d’Ivoire et au Bénin​​​​​​​

Installation de panneau Photovoltaïque

Avant la réalisation de toute mission, les projets passent par une phase d’instruction pour identifier tant les besoins des populations que les ressources nécessaires pour la réalisation du projet. En Côte d’Ivoire, la dernière semaine de juillet, une mission d’instruction a permis d’identifier et réaliser les études techniques nécessaires à de nouveaux projets. Toujours en Côte d’Ivoire, début août, une formation des professeurs de CAP électricité de l’IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement) à l’électrification photovoltaïque en site isolé a également pu être menée à Bonoua

En août au Bénin, a eu lieu une mission d’instruction au cours de laquelle ont été visités un centre de formation aux énergies renouvelables, cinq centres de santé et un centre de reforestation.  La présence de la Fondation dans le pays a généré de nouvelles demandes d’aide et elle a donc, à la demande des mairies de cinq autres communes, visité 14 centres de santé, deux collèges et un centre d’appareillage en prothèses.

Les compétences des salariés du Groupe mobilisées

Depuis juillet, cinq salariés du groupe EDF ont pu s’engager aux côtés de la Fondation avec le programme de mécénat de compétences à l’international. C’est le cas de Rodolphe Eustache qui a commencé sa mission à distance et a pu finalement partir sur le terrain au Cameroun début septembre.

« Enfin ! … Volontaire depuis fin 2019, le contexte sanitaire que l’on a collectivement vécu ne m’avait pas permis d’effectuer la mission d’instruction et de suivi de réalisation d’un projet d’électrification de centres de santé qui m’avait été confiée. Du coup toutes les activités de préparation, de suivi et de réalisation du projet ont été réalisées depuis « chez nous » ! Les activités de gestion du projet se sont bien passées. Mais c’était bien plus difficile de contrôler la bonne réalisation des travaux, et d’instruire de nouveaux dossiers. Malgré quelques rebondissements et reports de dates, quel soulagement quand nous avons reçu l’autorisation de nous déplacer »
Rodolphe Eustache, salarié à la Direction des projets déconstruction et déchets d’EDF

Pendant 10 jours, Rodolphe a pu enfin rencontrer les prestataires, le personnel de santé, les techniciens ou encore des bénévoles des associations et instruire directement sur le terrain de nouveaux projets d’électrification de centres de santé et d’une ferme agro-écologique, de réceptionner des installations photovoltaïques dont la réalisation avait été faite à distance pendant la crise sanitaire, et conduire des pré-visites de chantier sur des projets instruits à distance.

Ils l’ont fait, ils vous racontent

Voir l'article précédent :
Environnement
La Fondation aux côtés des acteurs engagés pour la biodiversité et la nature
Voir l'article suivant :
Éducation
Conférence : Quand la fake news s’empare de l’image

Restez informé des actualités de la Fondation groupe EDF