Inclusion

Prix des e.n.g.a.g.é.e.s : à la rencontre de Camille, lauréate en 2019

A l’occasion de la nouvelle édition du Prix des e.n.g.a.g.é.e.s, rencontre avec Camille Marcel, engagée avec l’association Sompékids, qui a bénéficié en 2019 du soutien de la Fondation groupe EDF.

Sompékids développe, depuis plusieurs années, des projets d’électrification pour venir en aide aux habitants du village de Sompérékou au Bénin, à base d’énergie solaire. L’association s’appuie sur le soutien de la Fondation groupe EDF et d’une équipe soudée de quatre ingénieurs d’EDF Renouvelables. Nous avons rencontré l’une d’entre eux, Camille Marcel, engagée depuis quatre ans au sein de Sompékids.

Une équipe d’ingénieurs au service des enfants de Sompérékou

L’association Sompékids a été fondée en 1999 par Peter King pour venir en aide aux enfants de Sompérékou, village de près de 5 000 habitants situé au nord du Bénin. Fonctionnant sur un système de parrainage d’enfants, l’association développe de nombreux projets. Ses actions visaient, dans un premier temps, à parer à l’urgence scolaire en aidant au financement d’infrastructures éducatives. Depuis plusieurs années, Sompékids répond aussi à un autre besoin urgent : l’électrification. C’est dans ce cadre que Camille Marcel intervient avec l’association pour accompagner le déploiement de divers projets d’électrification de centres scolaires, centres de santé et marchés, grâce à des panneaux photovoltaïques.

« L’un de mes collègues chez EDF Renouvelables, Francis Audigier, était déjà engagé au sein de Sompekids depuis environ une dizaine d’années. Le voir agir, voir tout ce que son engagement apportait aux bénéficiaires, mais également à lui, personnellement, m’a donné envie de le rejoindre ». Camille Marcel rejoint ainsi les équipes de Sompékids en 2016. L’engagement est contagieux puisque deux autres de ses collègues d’EDF Renouvelables – Caroline Collet et Giacomo Lunazzi – ont également rejoint l’association formant ainsi une équipe de quatre ingénieurs spécialisés en énergies renouvelables, aux compétences similaires, mais complémentaires.

Un engagement personnel et professionnel

« Nous travaillons beaucoup depuis la France » explique Camille Marcel. « De nombreuses actions sont déployées à distance, notamment la logistique (achat et transport de matériels) et la recherche de financements et de dons. Mais nous sommes également amenés à nous déplacer au Bénin ; notre entité nous met alors à disposition de l’association, via le dispositif de mécénat de compétences à l’international de la Fondation groupe EDF ».

Camille Marcel s’est ainsi rendue deux fois au Bénin, début 2017 et début 2019, pour évaluer les besoins. « Chaque séjour dure deux semaines : une semaine dans le cadre du mécénat de compétences et une semaine prise sur les congés. Tout le travail que nous faisons depuis Paris est quant à lui réalisé hors temps de travail. Le fait que nous soyons aujourd’hui quatre collègues engagés dans l’association nous permet de mieux répartir la charge de travail en fonction de nos contraintes personnelles et professionnelles  ».

Le partage de moments forts

Plusieurs études ont montré que l’engagement associatif apporte du bien-être à ceux qui en font l’expérience. Il est toujours une plus-value, sur le plan personnel, comme sur le plan professionnel. « Travailler dans un contexte multiculturel m’a beaucoup apporté. Sur le plan professionnel, mon engagement auprès de Sompékids m’a permis d’élargir le champ de mes compétences en suivant des projets dans toutes leurs étapes de concrétisation, de la phase amont jusqu’au suivi post-installation. Sur le plan personnel, mon engagement m’a permis de créer des liens précieux, de partager des moments forts, aussi bien avec les bénéficiaires qu’avec les bénévoles, en France et sur place. J’ai reçu une lettre écrite par une des élèves que j’avais rencontrée lors de mon premier séjour au Bénin et qui se remémorait un fabuleux dîner que nous avions improvisé pour les enfants ». Autant de moments qui comptent et laissent des souvenirs inoubliables.

L’engagement de Camille Marcel et de ses collègues n’est pas prêt de faiblir. « Nous avons sollicité le service informatique d’EDF Renouvelables pour qu’il fasse don à l’association d’ordinateurs inutilisés. Nous avons pu ainsi récupérer une trentaine d’ordinateurs avec l’objectif de créer une salle informatique ». Les besoins sont nombreux et Sompékids a encore beaucoup d’actions à déployer, notamment des projets de forages et de pompes solaires pour assurer l’accès à l’eau des villages les plus isolés. Soyez assurés que notre équipe de choc sera au rendez-vous ».

Un soutien de la Fondation

La participation aux prix Ghood en 2019 (ancien nom du Prix des e.n.g.a.g.é.e.s de la Fondation qui récompense les associations dans lesquelles les salariés se mobilisent) a permis à Camille Marcel de partager son enthousiasme pour une cause qui lui est devenue très chère. « J’ai rencontré beaucoup de salariés curieux qui m’ont fait part de leur propre envie de s’engager dans une association. Plusieurs collègues, eux-mêmes engagés au sein d’une association, m’ont contactée afin que nous puissions échanger sur nos expériences respectives » .

Vous êtes salarié.e du Groupe EDF et votre association vous tient à cœur ?

Pour tout savoir et candidater, rendez-vous sur www.leprixdesengageesfondation.edf.com !

Voir l'article précédent :
Éducation
La Fondation s’engage à l’occasion de la Semaine de la presse et des médias 2021
Voir l'article suivant :
Inclusion
Le solaire pour apporter de l’eau et plus de liberté

Restez informé des actualités de la Fondation groupe EDF